Otherside

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 23 janvier 2010

Edit : Das Tier In Mir...

Eh oui autre révélation honteuse j'écoute avec complaisance E Nomine, on est geek ou on ne l'est pas. XD

Je comptais vraiment attendre avant de le montrer mais j'ai besoin de me changer les idées donc hop on blog ! ;-)

Voici donc mon gros projet, un hybride de 70 cm à peu près.
Il se nommera Grayback (geek, je l'ai déjà dit me semble-t-il) et sera l'incarnation d'un vieux fantasme pré-ado qui date de l'époque où je regardais Dar l'invincible (The Beastmaster) pour la première fois, et découvrais également quelques BD underground, explications une fois le projet terminé...

Je ne reviens pas sur mes intentions précédemment énoncées sous l'emprise de l'alcool XD , sachez simplement qu'il est mastoc et qu'au plus j'avance, au plus il me parait impensable de le couler en résine. Sauf si je trouve entretemps l'arbre à biffeton ! :-|

J'ai travaillé avec cette plasticine réutilisable qui se durcit rapidement au réfrigérateur et pour une fois avec des couches très fines de pâte Darwi roc. J'avais depuis plus de 12 ans un rouleau à pâtisserie et sucrée mamie comme je suis /-( il n'a jamais servi, il était temps qu'il trouve son utilité ! ;-)

Il me semble que c'est une façon efficace de travailler avec cette pâte qui devient aussi dure que la pierre une fois sèche, en réalité il n'y a besoin que d'un demi centimètre d'épaisseur au maximum pour avoir un résultat solide. Une mince couche de pâte permet un séchage rapide et moins de risque de déformation.

6 paquets de plasticine ont été nécessaires pour créer la forme intérieure de son tronc, et uniquement ça.
Les détails de volume que j'y ai mis sont des indications pour moi, et non pas une technique particulière mais au niveau anatomie j'ai mes lacunes et je préfère prendre mes précautions.

J'ai rapidement donné du relief pour tester ma structure, mais le haut du torse était mal conçu, je tiens à mon triangle équilatéral. :-D
Les clavicules sont prises en contre plongé, d'où l'impression qu'elles sont tombantes mais là aussi je tiens à mon beau "v".

Ensuite petite prise de poids parce que je ne vise pas l'athlète élancé mais le gros barbarian comme vous le savez.

Mais attention : à bas les bodybuilders et autres phénomènes de foire haltérophiles, je veux des muscles naturels issus d'un usage et pas gonflés aux anabolisants.
En anatomie on nous avait fait acheter des revues de culturistes pour faire des exercices de repérage musculaire : au secours le labyrinthe de faux muscles ! ;-(
Mes modèles seront sans doute plus des boxeurs et des nageurs.

Mais les volumes étaient maladroitement placés, bon si on me propose un modèle de ce gabarit je ne dis pas non mais en attendant il faut que je dépatouille avec mes anciens cours d'anatomie.

Heureusement j'ai pu corriger le tir et il prend de la carrure, du poids et du muscle sans ressembler à matelas pneumatique.

Les cuisses sont en train de sécher et j'ai attaqué la sculpture d'un des bras, on va voir si mes connaissances sont meilleures pour ces muscles là.
La tête est ébauchée (et bien marrante pour le moment mais bientôt je sens que je vais pester dessus).

Une fois ce tronc et ses appendices terminés on attaquera tout ce qui n'est pas humain.

Un premier constat : il sera bien moins exagéré et costaud que son inspiration directe, quand on n'est pas à l'aise avec les notions anatomiques, on est moins dans l'interprétation personnelle et plus dans la reproduction correcte.
Mais pour une fois ce manque de liberté créative
me motive.
(ah ça rime, c'est magique)

mercredi 16 décembre 2009

Ivan , tête de loup pour LTF

Récapitulatif de cette petite tête commencée il y a bien longtemps :

Le projet : Ivan, tête de loup pour corps Fairyland Little Fee

Cette tête a été réalisée en pâte Darwi Roc, une pâte qui sèche à l'air et qui est extrêmement résistante.
N'ayant pas de spray de Mister White Surfacer, j'ai utilisé de la laque (vernis) en spray.

Au niveau rendu c'est impeccable mais en revanche le temps de séchage entre chaque couche même sur radiateur est extrêmement long.
(bien évidemment il s'agit d'un nombre de couches assez élevé, ce qui ralenti de plus en plus le temps de séchage)

Concernant le mélange avec MSC c'est une vraie catastrophe, le make up passe en photo mais à peine. :-|
Il ne s'agit que du prototype destiné à être moulée en silicone donc rien de définitif pour cette tête mais c'est tout de même une mauvaise surprise.

Enfin voici la bête sur le corps LTF (normal skin):

J'ai cousu ses vêtements (leggings, chemise, ceinture-corset) pour les besoin d'un concours.

Le voici avec des yeux en verre qui rendent mieux le côté animal, mais en photo et avec la lumière du soir ça ne passe pas.

Voilà donc la première étape de ce petit projet terminée. :-D
Prochaine aventure, le moulage et tirage en résine.

À suivre...

samedi 23 mai 2009

Pâte Darwi

On me demande souvent ce que j'utilise comme pâte pour les sculptures de tête.

Petit récapitulatif suite à un mp sur Matériel Céleste. :-)

J'utilise la Darwi Roc (j'évite la normale et la light, fragiles, pas faciles à modeler), une pâte auto-durcissante.

Elle est visiblement trouvable en France : http://www.darwi.com/

Avantages :

  • super solide une fois sèche (même trop quand il s'agit d'enlever des morceaux, je dois y aller à l'exacto avec une lame neuve si je veux pouvoir être efficace)
  • on peut coller du mouillé sur du sec, pas de problème pour les corrections donc
  • ponçable, prévoir du papier abrasif agressif (dans la marque que j'utilise je prends du 150), du papier plus fin ensuite pour les finitions (même marque 600), et tout à la fin une éponge abrasive fine

Inconvénients :

  • demande beaucoup de rajout d'eau, ce qui signifie que la pâte ramollit également au fur et à mesure qu'on l'utilise. Pour gérer cela plus facilement il est tout à fait possible de mettre la pièce au congélateur un moment (enroulée dans un drap humide) afin qu'elle redevienne plus dure sans pour autant sécher
  • temps de séchage assez long.

Ça dépend comment on travaille mais moi je suis très progressive: je modèle, j'attends que ça sèche, je corrige (rajout ou sculpture à l'exacto), je retouche avec du mou, et donc après je dois de nouveau attendre que ça sèche.

  • du mouillé sur du sec peut parfois créer une petite fissure, il faudra alors combler la fissure avec du mou. Mais cela ne fragilise en général pas la sculpture.

Conseils :

  • créer d'abord une forme simple et symétrique qui sèchera entièrement, avant de se lancer dans la sculpture des détails
  • travailler avec des couches fines qui sècheront plus vite (faire des tests auparavant, cela vous aidera à voir quelle épaisseur de couche vous pouvez utiliser)
  • prévoir des outils adéquats pour la sculpture et le modelage, ça vous aidera, je m'équipe souvent de couteaux, cotons tiges mouillés, pinceau...
  • attention à ce que la pièce ne se déforme pas au séchage, il va de soi que si elle est très humide, il faudra veiller à ce qu'elle garde sa forme initiale en la posant sur un bon support.